Acupuncture et Ménopause

Les réactions face à une situation dépendent du tempérament. Les chinois considéraient que les désordres pouvaient être d’ordre interne, par exemple une alimentation mal adaptée, ou d’ordre externe, comme le climat.

La ménopause avérée qui reste un phénomène individuel est précédée d’un nombre variable d’années de préménopause, caractérisée par des cycles anovulatoires avec insuffisance hormonale lutéale, ce qui donne des cycles courts et plus hémorragiques.

Dans la médecine chinoise, le foie représente aussi les muscles lisses ou striés et, notamment, l’utérus où se produit d’abord un déséquilibre énergétique, puis une évacuation plus importante de sang. Le foie, suivant le concept chinois, joue un rôle essentiel dans l’origine et la formation d’un fibrome et dans les divers troubles gynécologiques.

La médecine chinoise apporte une bonne réponse aux problèmes que sont l’irrégularité menstruelle, les palpitations cardiaques, les troubles de l’humeur, les insomnies, la nervosité, l’arthrose, l’ostéoporose, les bouffées de chaleur.

A la ménopause, les déséquilibres sont liés avant tout aux méridiens rein, foie et maître du cœur. C’est en rééquilibrant ces trois éléments que l’on est en mesure d’aider la femme à gérer sa ménopause.

Les bouffées de chaleur sont des troubles vasomoteurs dus à un emballement du foie et du cœur qui suit le déséquilibre du rein.